Revue du surréalisme Mélusine : Mexique, miroir magnétique (numéro 19)

couverture_mélusine_numéro19

Henri Béhar dans le premier article de présentation de l’ensemble de ce numéro consacré au surréalisme au Mexique, écrit :

“Que le Mexique fut un miroir magnétique du surréalisme comme l’affirmait Octavio Paz, en un poème circulatoire consacré à la présentation du mouvement, apparaîtra comme une évidence.”. Lénorra Carrington, André Breton, Antonin Artaud et tant d’autres hôtes de passage sont venus pendant plusieurs décennies sur ces terres de légendes pour y croiser des couleurs, des mots et des idées. Cette livraison de la revue Mélusine n’a pas pris une ride, même si l’on ne peut que regretter l’absence d’intérêt porté à l’oeuvre de Frieda Khalo, tandis que Diego Riviera en compagnie d’André Breton fait l’objet d’une contribution intéressante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *