Une histoire du monde global de Philippe Noirel et Laurent Testot : Chapitre 6

artelittera_histoire-mondeglobal

Ce chapitre signé Philippe Noirel s’intitule “Le Passage du Sud-Est“. C’est quoi ce passage ? Il s’agit du détroit de Malaca et en 1511, les Portugais excellents navigateurs comme on sait, qui, modestement encore en ce début du XVIe siècle traversent les mers du monde, jusqu’à parvenir devant le port de Malaca. Voici que s’ouvre à eux  ” tout l’espace commercial malais, siamois, japonais et chinois”. Le détroit est connu depuis plus de mille ans, comme étant une seule voie navigable qui conduit à la mer de Chine. Mais il n’est pas le seul. Les négociants en épices, myrrhe, résines,etc. venus d’Inde, “longent la côte bengali puis birmane avant de s’arrêter sur l’isthme de Kra, au nord de la péninsule malaise”. Là, il faut reprendre la voie terrestre pour rejoindre 50 km plus loin  le golfe de Siam. Là sur la côte orientale de l’isthme, les voyageurs de commerce embarquent à nouveau avec leurs marchandises pour arriverau port d’Oc Eo, situé sur ce qui est aujourd’hui le sud-est du Viêtnam. “Le port d’Oc Eo est relié par un canal à Angkor Borei, 90 km plus au nord, non loin de la capitale de l’État et elle-même reliée à la mer de Chine au sud-est par le delta du Mékong.”

C’est l’histoire des routes commerciales asiatiques que raconte l’auteur en s’inscrivant dans une perspective historique. L’histoire finit mal pour les Portugais qui pensaient en 1511 y faire fortune et détrôner la puissance incomparable de Venise. “Trop brutaux dans leur insertion locale, trop parasitaires du commerce régional dans
leur activité économique” les Portugais ne parviendront pas à s’imposer face à d’autres “diasporas commerciales”, comme les  Tamouls, des Malais ou des Gujaratis…

A téléchargez immédiatement sur artelittera.com pour 2 €.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *