Imaginaires du Vent, sous la direction de Michel Viegnes

Le Vent dans la Chanson de Roland

L’ouvrage intitulé Imaginaires du vent, dirigé par Michel Viegnes, comprend vingt-quatre chapitres sur des thèmes diversifiés autour du vent. Le chapitre 11, intitulé Le Vent dans la Chanson de Roland, étudie le rôle symbolique de l’élément dans l’œuvre attribuée à Turold. Il a été rédigé par Asdis R.Magnusdottir, chercheure universitaire en Islande, spécialiste de littérature médiévale.

Les passionnés d’Histoire trouveront leur bonheur dans ce texte. Il retrace la légende de la Chanson de Roland en glorifiant le cor, célèbre instrument à vent. Traditions populaires, personnages connus, le lecteur curieux sera satisfait de replonger dans les mythes et légendes médiévaux où le cor est mis à l’honneur. Symbole du vent, puisque sa musique est liée au souffle, il est rattaché à la chasse – le cor sonne pour troubler les proies – et à l’orgueil de Roland – alors que celui-ci est attaqué, il refuse d’appeler à l’aide jusqu’au dernier instant. Son dernier souffle lui offre cependant une force héroïque : sa mort est en effet accompagnée de la colère des éléments – « orages », « tonnerre », « vent », « pluie », « grêle » – qui magnifient l’ultime son du cor. Cette dernière tonalité vient teinter l’œuvre d’un souffle épique qui ravira les lecteurs avides de récits chevaleresques.

Asdis R.Magnusdottir, « Le vent dans La Chanson de Roland », Imaginaires du vent, sous la direction de Michel Viegnes, éditions Imago, Paris, France, 2003, pp 144-153.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *