Renouveler l’Université. Pour un rapport au savoir adapté au XXIe siècle, de Louise Bertrand

Le développement des TIC et de la FAD

Louise Bertrand est professeure à la TELUQ, une université d’enseignement à distance, depuis 1985 au Canada. En 2010, elle publie cet ouvrage intitulé Renouveler l’université. Pour un rapport au savoir adapté au XXIe siècle, constituée de cinq chapitres, dans lequel elle fait paraître un article, Le développement des TIC et de la FAD. Ce chapitre 2 traite de l’usage des nouvelles technologies au sein des universités.

Louise Bertrand dresse dans son article un panégyrique des TIC et de la FAD dans les universités. Pour rappel, les TIC sont les Technologies de l’Information et de la Communication, et la FAD désigne la Formation A Distance.

Elle présente d’abord un historique d’Internet, dont l’origine remonte aux années 60 : à cette époque, le but premier était de prouver la supériorité des Etats-Unis sur l’URSS grâce à un système de communication qui résiste aux attaques nucléaires. De là la création d’ARPANET, qui sera plus tard remplacé par Internet.

Usage militaire d’abord, usage scientifique ensuite, ARPANET s’étend et arrive finalement jusqu’aux universités. L’idée judicieuse qu’ont eue trois étudiants américains de lier des ordinateurs par des lignes téléphoniques a permis la création du système USENET, le tout premier forum.

Les adjectifs posent le ton. « Croissance vertigineuse », « leçons intéressantes » – à propos de l’histoire de sa création -, « développement fulgurant », « essor prodigieux » (cit.p.36). L’évolution d’Internet est à la fois rapide et positive. Louise Bertrand rappelle dans son article que les nouvelles technologies permettent avant tout l’accroissement et la rapidité de « la diffusion du savoir » (cit.p.33). Un aspect non négligeable dans le milieu universitaire, où la transmission des connaissances occupe une place prépondérante.

De là l’importance de la FAD. L’essor de cette pratique permet en effet un accès universel au savoir et Louise Bertrand a su en montrer les avantages : correspondance par lettres, audio et vidéoconférences, systèmes multimédias et systèmes par Internet, voire universités à distance, les canaux sont multiples et ne cessent de se diversifier pour toucher progressivement toutes les populations, a fortiori celles des Pays en Voie de Développement.

Il semble par conséquent naturel et tout à fait justifié que l’auteure décrive Internet comme « un outil d’une grande richesse » (cit.p.40), puisqu’il permet de démocratiser le savoir et de répondre aux besoins de tous en un temps immédiat. Sa croissance mondiale, qui l’étend aux PVD1, offre la possibilité « [d’] élargir l’accès aux études » (cit.p.141) et, ainsi, de développer un savoir mondial. Louise Bertrand adopte donc ici une position favorable quant aux possibilités qu’offrent les TIC et la FAD au sein des universités.

Pénélope Giordano

Cet article est téléchargeable pour 2 € sur https://www.artelittera.com/fr/826-renouveler-luniversite-pour-un-rapport-au-savoir-adapte-au-xxie-siecle-par-louise-bertrand

1Pays en Voie de Développement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *