Échec au cancer. Guide des aliments protecteurs, de Lyse Genest

A lire sur artelittera.com

L’index glycémique et la charge glycémique

Lyse Genest, spécialiste en nutrition, ayant exercé au CHU de Laval, a coécrit plusieurs ouvrages sur la santé. Le livre Echec au cancer. Guide des aliments protecteurs, paru en 2013 aux Presses de l’Université Laval, présente seize chapitres sur les différentes formes de cancer, trois sur la manière de s’en protéger, et deux sur les facteurs et freins de cette maladie.

L’article L’Index glycémique et la charge glycémique, est le chapitre 19 du livre, situé presque à la fin de celui-ci, et fait le lien avec les propos tenus précédemment.

Il définit l’index glycémique comme « une mesure qui permet de prévoir l’influence des sucres sur la glycémie » (cit.p.491). Il souligne avec vigueur la nécessité de la prise en compte de celui-ci dans la consommation alimentaire. Puis, il établit un classement des aliments en trois catégories : ceux à faible index glycémique, inférieur à 55, ceux à index moyen, situé entre 55 et 70, et ceux à index glycémique élevé, supérieur à 70. Ce classement incite le lecteur à prioriser les aliments à index faible, à modérer sa consommation, voire à supprimer ceux à index trop élevé.

L’auteure complète cette utile information par la notion de charge glycémique qui représente la vitesse de digestion des glucides. Elle montre que ces notions dépassent la valeur informative, que leur prise en compte peut offrir « une protection inégalable » (cit.p.491) et donc être garante d’une bonne santé : une promesse très intéressante. Lyse Genest offre ensuite neuf tableaux exhaustifs présentant index glycémique et charge glycémique de tous les aliments, solides et liquides. Ils sont organisés en présentant ces aliments des plus favorables à la santé aux plus dangereux. Les tableaux constituent dans leur ensemble un guide clair, accessible à tous pour une alimentation équilibrée.

Elle met en évidence les effets bénéfiques des aliments à faible charge glycémique, car ils « diminuent la sécrétion d’insuline, favorisent la perte de poids et diminuent les risques de formation des cancers » (cit.p.501). Elle va jusqu’à inciter chacun à privilégier « les fruits, les légumes et les légumineuses » comme « des aliments de choix » (501).

L’auteure avertit le lecteur d’un dernier facteur d’influence sur l’index glycémique : la consommation des autres aliments dans un même repas. Elle rappelle qu’un repas complet comprenant « fibres alimentaires, protéines, matières grasses et glucides abaisse les besoins en insuline » (501).

Des définitions facilement compréhensibles par tous, des tableaux clairs auxquels les lecteurs peuvent se référer pour bien se nourrir, et des conseils pour équilibrer chaque repas : voici un article intéressant et utile à tous pour rester en bonne santé.

Pénélope Giordano

On peut lire ce chapitre pour 2 € sur le site d’Artelittera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *