Titre : Les Surréalistes belges


Editeur : Revue Europe


Numéro : 912


Année : Avril 2005


ISSN 0014-2751


Langue : Français


Entre 1924 et 1926, en marge et à l’issue d’un improbable dadaïsme marqué par les figures de Haussmann et Pansaers, non loin des modernismes de la revue 7 arts ou d’André Baillon et en regard du Disque Vert de Franz Hellens, deux groupes se sont ainsi formés à Bruxelles autour de quelques revues dont la récente réédition, sous forme de fac-similé, permet de mesurer le caractère novateur et la grande liberté de mouvement. René Magritte et son frère Paul, E.L.T. Mesens, Camille Goemans et Marcel Lecomte constituent une première bande. Paul Nougé prend soin de les
contrer, puis les rencontre et forme avec eux le projet d’une activité parallèle aux surréalistes français. Deux clans se recomposent, Magritte et Mesens d’un côté, Goemans, Lecomte et Nougé de l’autre. OEsophage (en 1925) publie Ernst et Arp, Tzara et Magritte, Mesens et Picabia ; dans Marie (1926-1927) signent Nougé, Man Ray, Marcel Lecomte ; Correspondance (1924-1925) invente le mail-art méthodique et pousse le pastiche jusqu’à l’admiration paradoxale : c’est un éventail de feuilles volantes colorées publiées en tracts que l’on adresse par voie postale, chaque tract étant
désigné par sa couleur, signé, daté, mandaté.

Détails

Revue littéraire Europe : Les Surréalistes belges  Il y a 23 produits.

par page
Résultats 1 - 12 sur 23.
Résultats 1 - 12 sur 23.