La revue La Pensée a été créée en 1939 par Paul Langevin (1872-1946), physicien et philosophe des sciences et Georges Cogniot (1901-1978), écrivain et homme politique communiste français. Ils ont été rejoints par d'autres intellectuels communistes. Longtemps sous-titrée Revue du rationalisme moderne, arts-sciences-philosophie, elle est actuellement éditée par la Fondation Gabriel-Péri, créée à l'initiative du Parti Communiste Français (PCF), reconnue d'utilité publique depuis 2004 et occupant aujourd'hui le rôle de groupe de réflexion ou "think tank".


La revue La Pensée est publiée selon un rythme trimestriel.


Détails

Revue La Pensée _ Fondation Gabriel Péri 

Sous-catégories

  • Revue La Pensée, n° 393 : Antoine Casanova

    Ce numéro de La Pensée est consacré à Antoine Casanova qui a dirigé la revue pendant trente-huit ans, de 1976 à 2014. La précédente livraison, la première parue après son décès, avait été ouverte par un article retraçant son parcours personnel, intellectuel, militant. Mais il parait désormais nécessaire de donner mieux à voir les principaux chantiers sur lesquels Antoine Casanova s'était investi et, surtout, quelle avait été la nature de son apport sur ces chantiers. Les auteurs sollicités, Georges Ravis, Ange Rovere, Albert Rouet, René Nouailhat et Françoise Hurstel ont en commun d'avoir bien connu Antoine Casanova.

  • Revue La Pensée, n° 394 : Marx 1818-2018

    Les 15 et 16 mars 2018, s’est tenu à l’Espace Niemeyer à Paris le colloque « Marx 1818-2018 » organisé par La Pensée et le Groupe d’étude du matérialisme rationnel sous l’égide de la Fondation Gabriel Péri. Cette rencontre s’est située dans le cadre des diverses manifestations marquant le bicentenaire de la naissance de Karl Marx. Le parti avait été pris de l’organiser autour de deux axes : d’une part, la pensée de Marx lui-même, avec la volonté d’apporter une contribution à la meilleure connaissance de celle-ci ; d’autre part et à travers quelques exemples éclairants, la diversité des appropriations et utilisations des apports de Marx, jusqu’à la période la plus contemporaine.

  • Revue La Pensée, n° 395 : Crise de 2008 : La rupture ?

    Il y a dix ans éclatait la crise financière la plus grave depuis 1929. L’onde de choc du krach surgi aux États-Unis, continue de se propager avec un ébranlement indissociablement politique, économique, écologique et géostratégique. Y a-t-il un avant et un après 2008 ? Autrement dit, y a-t-il eu rupture ou plus exactement des ruptures engendrées par cet ébranlement ? Il nous a semblé que c’était le cas d’où l’intérêt de leur consacrer notre dossier en cherchant à les identifier dans leur complexité et en s’interrogeant sur leur nature, leur signification et leur portée. Nous ne prétendons pas à l’exhaustivité mais nous avons choisi quelques thèmes qui nous sont apparus les plus révélateurs pour entamer le défrichage des mutations en cours et de leurs enjeux. Une décennie, c’est bien peu au regard du temps long de l’histoire pour les comprendre et même les cerner. Mais par les éléments d’information et d’analyse qu’ils livrent, les auteurs qui ont collaboré à notre dossier ouvrent des pistes de réflexion.