La musique chez Jean Cocteau

Quand on évoque Jean Cocteau, on pense poésie, théâtre, cinéma, peinture… Mais on ne pense pas spontanément à la musique. Pourtant, en février 1958, Cocteau déclare à La Revue de Paris : « J’aimerais être musicien… »

9782000735960

Avec le chapitre 23 de la Revue littéraire Europe qui lui est consacrée, c’est en plein cœur de l’enfance de Cocteau que nous plonge Malou Haine, musicologue à l’Université Libre de Bruxelles. Car c’est dès son plus jeune âge que Jean Cocteau cultive un intérêt pour la musique : en passant par les anecdotes que lui racontait son grand-père, Eugène Lecomte, sur Rossini qui habitait au premier étage de son immeuble jusqu’aux tendres souvenirs de la toilette de sa mère pour aller à l’Opéra.

« Cocteau assiste à la toilette de sa mère qui, entourée d’un
« nuage de parfum et de poudre de riz mauve », revêt sa longue robe de soirée, se pare de bijoux et enfile ses longs gants, évoquant le faste des séances auxquelles l’enfant ne peut encore assister, scène de « prologue du véritable spectacle » »

C’est donc tout naturellement que la musique est présente dans une centaine de poèmes écrits par Cocteau, qui n’a pas attendu de collaborer avec des musiciens pour évoquer la musique dans ses écrits.

cocteau

Pour en savoir plus, rendez-vous sur Artelittera !

Doria Messaoudene

Ajouter un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *