Anthropologie de l’homme sans Dieu dans Les Pensées de Pascal

9782763710726_couv

Cet essai intitulé Créature sans créateur. Pour une anthropologie baroque dans les pensées de Pascal de Hall Bjørnstad (2010 chez CIERL/PUL puis en version papier uniquement chez Hermann éditeur en 2014 ) interroge le texte fondateur de l’oeuvre de l’auteur, selon une approche anthropologique, soit le discours sur l’homme. Ce fameux “roseau pensant” est ici abordé en prenant en compte diverses interprétations historiques et contemporaines dont il a pu faire l’objet, en particulier celle de Jean Mesnard qui en 1951 publie Pascal réédité en 1967 chez Hatier.

Hall Bjørnstad met en lumière l’expérience existentielle valorisée à travers ce fragment 113 des Pensées de Pascal. L’auteur retient cet argument mis en avant par Mesnard, la poétique de l’ennui mise à l’épreuve par Pascal. Ce roseau pensant est reconnaissable dans “le même retour sur soi qui mène à un savoir minimal mais essentiel, la même hantise verticale qui s’exprime comme une tension entre une bassesse réelle et un désir de redressement. L’homme n’est que dépendance, mais c’est une dépendance qui se connaît – et, comme nous allons bientôt le voir, cette conscience de sa misère est inséparable de son désir d’y échapper” (p. 134). La dépendance évoquée par Hall Bjørnstad est le mot clé de la description de la “créature” humaine. puisqu’elle est à l’origine d’un impératif, celui du “besoin”. Ce schéma entre dépendance et besoin peut montrer, selon Hall Bjørnstad, qu’il s’agit avant tout des  ” besoins qui sont essentiels à l’homme pour le maintien immédiat de la vie, c’est-à-dire les besoins physiques comme la respiration, l’alimentation, l’élimination, le sommeil, le maintien de la température,etc. Sans la satisfaction de ces besoins, non seulement l’indépendance, mais aussi le désir d’indépendance perdent leur signification” (p. 137).

La lecture de cet essai est recommandée sur la plateforme Artelittera qui offre la possibilité aux internautes de ne télécharger que le chapitre (2€) qu’ils souhaitent lire.

A noter la bibliographie
de Jean Mesnard à propos de Pascal :

Pascal [1951], Paris, Hatier, 1967.
– « Baroque, science et religion chez Pascal » [1974], La culture du XVIIe siècle.
Enquêtes et synthèses, Paris, Presses universitaires de France, 1992, p. 327-
345.
– Les « Pensées » de Pascal [1976], Paris, SEDES, 1993.
– « Le thème des trois ordres dans l’organisation des Pensées » [1988], La culture
du XVIIe siècle. Enquêtes et synthèses, Paris, Presses universitaires de France,
1992, p. 462-484.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *