Aperçu du chapitre

PDF de prévisualisation.
Acheter le PDF pour une qualité optimale

Exclusivité web !

L’expérience missionnaire et le fait colonial en Martinique (1760-1790) : Sommaire

Nouveau

Table des matières

Plus de détails

0,00 €

En savoir plus

Première partie : 

     Réaffirmer la conception impériale française en Martinique 
     La déchéance de la politique originelle
     Le pluralisme missionnaire dans un espace colonial en consolidation
     Les rapports difficiles des missionnaires avec les autorités coloniales
     L’exercice missionnaire dans la société coloniale
     De l’implantation assez brève des Britanniques à la reprise en main de la colonie
par le royaume de France
     L’occupation britannique, un profond bouleversement
     Le retour de la présence française : Un retour aux valeurs anciennes
     La restructuration des missions par l’éviction des Jésuites
     L’interventionnisme de l’administration coloniale française dans les affaires religieuses
     Du clergé régulier au clergé séculier, le difficile remplacement des Jésuites
     Perreau, l’homme de la Providence ? 
     Favoriser l’unité de la colonie martiniquaise

Deuxième partie :
     Les transformations des moeurs et des mentalités 
     Des missionnaires concentrés sur la survie économique de l’île
     Normaliser l’expérience missionnaire
     Favoriser l’implantation dans l’île des séculiers
     Des mentalités « capitalistes et individualistes » : la vénalité des missionnaires
     Le nouveau rôle de la population locale
     L’expansion de la voix des fidèles par les organes paroissiaux

     Conserver les missionnaires réguliers et préserver l’ordre colonial
     Une image très négative de ces nouveaux pasteurs
     Enseigner, évangéliser et éduquer
     Former une élite créole
     Une participation au contrôle social des esclaves
     Rééduquer la population locale

Troisième partie :
      La reprise en main des missions : un nouvel élan 
      Une action plus importante des Capucins et des Dominicains
      Un nouveau partage des paroisses
      Le renforcement des actions religieuses
      Rétablir les rapports entre l’administration locale et les paroisses
      La vie religieuse des différents groupes de la société coloniale martiniquaise
      L’accession à une communauté religieuse spécifique selon la couleur
      La moralisation des esclaves
      Préparer et accepter la mort avec l’aide de ses curés
      L’expérience missionnaire : des pratiques et des ordres en déclin
      L’essoufflement des actions religieuses
      Le durcissement de la politique coloniale sur la religion
      La déchéance des missions religieuses

Conclusion

Références bibliographiques 




Avis

Donnez votre avis

L’expérience missionnaire et le fait colonial en Martinique (1760-1790) : Sommaire

L’expérience missionnaire et le fait colonial en Martinique (1760-1790) : Sommaire

Table des matières

Donnez votre avis