Artelittera, un nouvel espace pour les éditeurs

Présentation de la première page d’un chapitre du ebook intitulé Maurice Blanchot de proche en proche, ouvrage collectif sous la direction de Eric Hoppenot – Editions Complicités – France

Jusqu’à cette année 2020 marquée par la crise de la Covid, les relations professionnelles avec les éditeurs avaient lieu dans les salons et les foires de livres, puis se concrétisaient par l’envoi du contrat signé. Entre le premier contact et le moment de la signature du contrat, il y avait un temps assez long de négociations, de réflexions, qui obligeaient la plupart du temps à prendre des rendez-vous successifs. Perdre du temps, c’est perdre des clients, c’est perdre des marchés. Cette façon de faire paraît désormais désuète.

Pendant la période du confinement entre mars et mai 2020, nous avons continué à travailler. Nous avons profité du basculement inévitable dans le monde numérique pour repenser notre système de relations avec les éditeurs. Grâce à l’un de nos collaborateurs, nous avons trouvé la solution idéale pour faciliter la mise en relation entre Artelittera et les maisons d’édition.

Désormais ça se passe ainsi (en anglais, en français et en chinois)

https://chapters.artelittera.com/content/30-for-publishers

https://www.artelittera.com/content/30-espace-editeurs

https://tushu.artelittera.com/content/30-espace-editeurs

Chez Artelittera, nous privilégions la liberté des clients. Nous améliorons régulièrement nos procédés pour faciliter les téléchargements. Nous refusons de “ligoter” nos clients à des plateformes intermédiaires comme c’est le cas de la plupart des acteurs professionnels dans l’édition numérique. Pour garantir la liberté de nos clients, le modèle Artelittera permet de créer sa propre bibliothèque de documents numérisés aussi facilement que lorsqu’ils empruntent un livre sur les rayonnages d’une bibliothèque.

Finalement, c’est désormais la même chose pour le nouvel espace Editeurs que nous venons de créer et qui fonctionne à partir du 1er janvier 2021. L’éditeur, d’où qu’il vienne dans le monde, de France, d’Europe, d’Afrique, d’Amérique latine, du Japon, d’Australie, d’Egypte, de Chine, etc., peu importe la langue dans laquelle il publie, peut en quelques clics s’identifier à l’aide d’un formulaire, prendre connaissance du contrat et le signer, et déposer son premier ebook au format PDF. Il peut d’ailleurs en déposer 1, 2 ou 100, comme il le souhaite. Une fois cette procédure effectuée, c’est à l’équipe d’Artelittera d’agir. Découper le ebook en autant de chapitres et les mettre en ligne selon la technique habituelle.

Valoriser la recherche scientifique dans toutes les langues et permettre aux internautes d’y accéder facilement, c’est notre mission. Télécharger les ebooks par chapitres répond à cet impératif que nous défendons : “je ne paye que la partie du livre que j’ai besoin de lire”.

Vous souhaitez en savoir plus ? Vous êtes éditeur et vous vous sentez prêt à devenir partenaire de la plateforme Artelittera ? Une seule adresse mail pour nous joindre : contact@artelittera.com

Artelittera, un moyen simple et rapide pour accéder à une multitude de savoirs.

Artelittera vous aide dans vos recherches documentaires grâce à un grand nombre de e-books récents, disponibles sur notre site. Avec Artelittera, vous ne téléchargez que les chapitres du e-book qui vous intéressent, en seulement 3 étapes.

Télécharger des chapitres de ebooks académiques

La thématique du multiculturalisme donne lieu, au XXIe siècle, à une pluralité des axes d’investigation. Les chercheurs réfléchissent dans une perspective transversale en croisant les savoirs et les expériences.

Notre engagement en faveur du monde académique vise à mettre en ligne un catalogue sans cesse renouvelé qui met en valeur les contributions d’universitaires, en français, en anglais et en espagnol.

Notre priorité, c’est de diffuser le plus largement possible les publications des éditeurs scientifiques et de permettre aux lecteurs d’y accéder facilement.

Notre objectif est de faciliter vos recherches documentaires, que vous soyez étudiants, enseignants ou autres.

Bonne lecture !

Afrique

Art & Histoire de l’art

Asie

Histoire – Ethnologie – Anthropologie

Science de l’information et de la communication

Science du langage

Sciences politiques

Sciences, techniques et médecine

Sociologie

L’université d’Europe Centrale menacée par le gouvernement hongrois



Georges Soros : le milliardaire philanthrope

C-RDEvQVoAARCiXGeorges Soros est un financier milliardaire américain d’origine hongroise connu pour ses activités de spéculation sur les devises et actions, qui lui ont valu le surnom de « l’homme qui a fait sauter la banque d’Angleterre ». A 86 ans, il est à la tête d’une fortune estimée à 23 milliards de dollars, ce qui le classe à la 26ème place des plus grandes fortunes mondiales.

Au delà de son patrimoine, Georges Soros est aussi reconnu pour ses activités philanthropiques. En effet, il consacre une grande partie de sa fortune à la promotion d’idées libérales en militant notamment pour les droits de l’homme, l’éducation et l’aide aux migrants.

Des projets à vocation démocratique

En 1979, il a fondé l’Open Society Institute, devenue depuis l’Open Society Foundation, qui a pour but de promouvoir les droits de l’homme et la gouvernance démocratique.

Georges Soros a créé en 1991, à Budapest, la prestigieuse Université d’Europe Centrale qui repose sur les valeurs démocratiques de l’Open Society Foundation. L’établissement propose des MASTERS et doctorats dans les domaines du droit, du commerce, du management, des sciences sociales, publiques et environnementales ainsi que des mathématiques. Ces diplômes sont accrédités à la fois en Hongrie et aux Etats Unis.

Une majeure partie des 1 500 étudiants de l’université, venant de plus de 100 pays différents, ont eu accès à leur formation grâce aux bourses offertes par l’Open Society Foundation du milliardaire.

La menace du gouvernement hongrois

Si Georges Soros est au cœur de l’actualité, c’est parce que l’existence de son université est menacée par le gouvernement en place.

Viktor Orban, premier ministre hongrois, connu pour ses idées conservatrices et eurosceptiques, souhaite fermer l’Université d’Europe Centrale. Pour ce faire, il s’appuie sur une loi visant à priver de licence les instituts d’enseignement étrangers qui ne disposent par de campus dans leur pays d’origine.

Plusieurs manifestations ont eu lieu depuis cette annonce. 900 universitaires du monde entier, dont 18 Prix Nobel, ont signé une pétition demandant le retrait de cette loi qui représente, selon eux, une atteinte aux droits de l’homme. Le 9 avril dernier, ce sont 80 000 manifestants qui ont défilé dans les rues hongroises pour montrer leur mécontentement.

Artelittera s’intéresse de près à cette actualité qui représente un cas concret de sciences politiques, en exposant le jeu des rapports de pouvoir entre l’Etat et les individus. D’ailleurs pour soutenir la résistance des intellectuels hongrois, Artelittera met en ligne des ebooks aux chapitres de deux maisons d’édition hongroise. Si vous aussi vous vous intéressez aux sciences politiques et souhaitez améliorer vos connaissances dans le domaine, n’hésitez pas à accéder à notre base documentaire en sciences politiques.

Vous qui lisez cet article, que pensez-vous de cette actualité ? Quelles sont vos idées et pensées face à cet événement ?

Sociologie — Vivre ensemble dans l’espace public



 

280x0_G2404

À travers le monde, des milliers de cultures, de traditions et de religions se rencontrent, se côtoient et parfois cohabitent. Comment vivre ensemble ?
C’est le sujet brûlant d’actualité que met en avant ce collectif écrit sous la direction de Charles Perraton et de Maude Bonenfant, que vous retrouverez sur Artelittera.
Comment des individus différents peuvent- ils vivre en société ? La démocratie est-elle en péril ? C’est à ces différentes questions que les auteurs répondent, en évoquant des sujets tels que la diversité, le rêve d’une population unie, comment définir l’espace public, et de nombreuses problématiques liées à l’idée du “vivre ensemble”.

Si ces sujets vous intéresse, retrouvez les différents chapitres sur Artelittera.