Nusch Portrait of a Surrealism muse by Chantal Vieuille

Collage by Nusch Eluard, discovered and identified by Timothy Baum (when Paul Eluard considered himself the author)

In 2020, there is next exhibition at Picasso Museum Paris “Nusch Eluard” from March 24 to July 21

You could download the biography of Nusch in english

Nusch Portrait of a Surrealism muse
by Chantal Vieuille
translated from french by Jennifer Mourre
followed by
The Collages of Nusch
with a text by Timothy Baum

Price : 16€

Published by Artelittera

Nusch, portrait d’une muse du Surréalisme de Chantal Vieuille

Le Musée Picasso à Paris va rendre un bel hommage à Nusch Eluard, du 28 avril au 20 septembre 2020. Nul doute que ce projet devait arriver un jour ou l’autre. L’épouse de Paul Eluard et l’amie de Picasso. Née en 1906, décédée en 1946, Nusch comme une étoile fait vibrer les coeurs émus des amis du poète, par son rire, son accent chantant. Son corps fragile, celui de l’ancienne acrobate qu’elle était dans le petit cirque familial qui sillonnait la campagne entre Mulhouse et la frontière allemande. Nusch n’a rien fait d’autre que d’aimer. Pour cette raison, on l’a fourrée dans tous les lits, la faisant passer pour une petite sotte.

Les Editions Artelittera ont publié en 2010 lunique biographie de Nusch Eluard, composée par Chantal Vieuille : Nusch, portrait d’une muse du Surréalisme. Le livre prend une nouvelle dimension puisqu’il vient s’adosser à l’exposition du Musée Picasso.

L’ouvrage existe sous format papier mais également sous format numérique. Une version en anglais uniquement téléchargeable est également disponible.

Nusch, portrait d’une muse du Surréalisme
Auteur : Chantal Vieuille
Editeur : Artelittera
ISBN : 978 2-9536249-0-8
Nombre de pages : 120
Année : 2010
Langue : Français

Pour commander cet ouvrage : artelittera@gmail.com

Revue du surréalisme Mélusine : Mexique, miroir magnétique (numéro 19)



couverture_mélusine_numéro19

Henri Béhar dans le premier article de présentation de l’ensemble de ce numéro consacré au surréalisme au Mexique, écrit :

“Que le Mexique fut un miroir magnétique du surréalisme comme l’affirmait Octavio Paz, en un poème circulatoire consacré à la présentation du mouvement, apparaîtra comme une évidence.”. Lénorra Carrington, André Breton, Antonin Artaud et tant d’autres hôtes de passage sont venus pendant plusieurs décennies sur ces terres de légendes pour y croiser des couleurs, des mots et des idées. Cette livraison de la revue Mélusine n’a pas pris une ride, même si l’on ne peut que regretter l’absence d’intérêt porté à l’oeuvre de Frieda Khalo, tandis que Diego Riviera en compagnie d’André Breton fait l’objet d’une contribution intéressante.

Revue Mélusine n°25 – L’universel reportage



La revue Mélusine témoigne du dynamisme du Centre de recherches sur le Surréalisme dirigé par Henri Behar – Université de Sorbonne – Paris-France.

Mélusine 25 est intitulé “L’universel reportage”
Langue : Français
Sous la direction de Myriam Boucharenc

Artelittera_Mélusine 25

“Dévorante”, “crétinisante”, “confusionnelle” au dire de Breton, l’activité journalistique n’a jamais eu bonne presse parmi les surréalistes, qui ont violemment fustigé le “mercenariat de l’opinion” (Desnos) et la “canaille” écrivante (Aragon) dans ces années 20 au cours desquelles s’affirme, comme jamais, le triomphe de l’écrivain journaliste.

Sommaire :

Myriam BOUCHARENC : Nul n’échappe décidément, au journalisme
Daniel BOUGNOUX : Sortie des médiums, entrée des médias
Norbert BANDIER : Le métier de journaliste est-il compatible avec le surréalisme ?
Patrick SUTER : « Anti-journal » et « autre journal » : la presse dans les premiers livres de Breton
Nicolas SURLAPIERRE : « La mosaïque des simulacres » : révolution et poétique du chantage
Nathalie LIMAT-LETELLIER : L’influence surréaliste à Paris-Journal
Gérard ROCHE : Entre collaboration et intervention
Estrella DE LA TORRE : Surréalistes de Bruxelles face à la presse de gauche
Christian PETR : Le saut de l’ange Roger Vailland
Pierre BAZANTAY : Roussel et le feuilleton
Henri BÉHAR : Roger Vitrac, chroniqueur humoristique
Maryse VASSEVIÈRE : Aragon journaliste à L’Humanité
Myriam BOUCHARENC : Soupault à Excelsior : du roman au reportage
Ioanna PAPASPYRIDOU : Embiricos reporter
Marc KOBER : Georges Henein, reporter de l’universel
Alain MASCAROU : « Une fine main gantée de femme » : Denise Bellon

Jean ARROUYE : Une mémoire persistante, hommage à Dali
Georgiana M.M. COLVILLE : Breton caresse les ours blancs
Jean-Claude MARCEAU : Éthique et esthétique dans l’oeuvre de Lee Miller
Yun-Kyung CHO : Le corps révoltant et la poétique du « surcorporel »

Olivier BOT et Rose-Hélène ICHÉ : Robert Rius (1914-1944)
Roger VITRAC : Les Passagers du Vanille XII

Chacun de ces articles peut être télécharger au format PDF au prix de 2 €. chacun.